Register  Login  
     
 
Echo-Fle? AF Sydney

 
Les liaisons
.
Vous êtes actuellement sur la fiche Prof. Vous avez la possibilité de vous rendre sur la fiche élève
.
La fiche étudiant ne comportera que le corpus en 3 groupes.
Ils devront « sentir » la liaison. 
Les phrases seront lues par le prof, ou écoutées sur un enregistrement.
On indiquera les liaisons obligatoires.
On laissera trouver les liaisons interdites. 
On fera observer les grandes tendances non-stylistiques de la liaison :
  • le rapport avec la syllabation ouverte
  • l'occurrence (apparition, position) à l'intérieur du groupe rythmique
  • le rapport avec la longueur, l'accentuation et la fréquence des mots. ( S’ils expliquent que « ça (ne) sonne (pas) juste comme ça »... on accepte ! ) 
Les liaisons obligatoires
  • A l’intérieur des mots composés, des groupes figés :
Les Etats-Unis -de plus en plus - plus ou moins - c’est-à-dire - avant-hier
Les Etats-Unis stressent de plus en plus sur la protection de leurs frontières c'est-à-dire qu’ils ouvrent de moins en moins leurs frontières.
Avant-hier, ma cousine est partie aux Etats-Unis.
 
  • Déterminant (article, nombre) nom/adjectif :
Des idées – d’autres idées – les enfants – deux ans – un ingénieur – des emplois – les affaires – les étudiants – les universités – des hommes – des exercices – les anciens élèves – mes enfants
 
Ces enfants de deux ans sont les enfants de mes anciens étudiants.
Les étudiants de ces universités ont des emplois très intéressants.
Des idées sur les exercices de mes enfants ?
  • Adverbe court adjectif / adjectif nom :
Très intéressant – très important – les petites annonces – les grands écrivains – les autres entreprises – des petits enfants – de jeunes Australiennes
 
C’est une histoire très intéressante que j’ai trouvée dans les petites annonces.
Ce sont de petites annonces sur les petits-enfants des grands écrivains.
C’est une étude très importante sur les jeunes Australiens.
 
  • Pronom verbe / pronom pronom :
ils arrivent – on attend – vous entendez – elles étudient – nous aimons le chocolat – elles habitent à Paris.
Elles en ont beaucoup – nous en éditons - Prends-en -   Arrivent-ils ? – parlent-elles français ? écoutent-ils attentivement ?
 
Elles arrivent et on les attend, car elles ont déménagé et elles habitent à Paris.
Des écrits ? Oui, elles en ont beaucoup depuis que nous en éditons pour la revue hebdomadaire.
 
  • après une préposition ou un adverbe court :
il est très apprécié – sans elle – c’est très utile - mais encore – dans un instant –
dans un cours de français –  quand ils étaient contents...– chez elle – tout entier – en hiver
 
Il est très apprécié dans un cours de français, il est très utile.
Quand ils étaient contents, ils partaient en hiver un mois entier chez elle.
 
Les liaisons interdites:
.
--> Impossible entre un mot accentué et le mot suivant
     (entre groupes différents: le temps est beau – l’un ou l’autre – Louis et Paul – Deux au moins)
  • nom adjectif: un client honnête – le chocolat amer – le chat endormi – la souris appeurée
  • nom propre verbe : Vincent est policier.
  • nom verbe : mon appartement est petit.
  • après un « h » aspiré : les Halles – les Hollandais – les hordes – en haut
  • après « et » : un crayon et un stylo- et eux aussi – en haut et en bas –
  • après le pronom interrogatif : comment est-il ? quand as-tu mangé ?
Attention : comment allez-vous ? Quand est-ce que vous partez ?
  • après « toujours» : toujours ici – toujours en retard – toujours amoureux
  • après inversion : sont-ils arrivés ? – vont-elles assister ? – a-t-on étudié ?
 
Les liaisons facultatives – Registres de langues :
  • Après « trop, pas, plus, beaucoup »: pas honnête – plus utile – trop ambitieux – il n’est pas encore arrivé – il m’a beaucoup aidé - Il n’est pas honnête et beaucoup trop ambitieux - Cet objet n’est plus utile - Il n’est pas encore arrivé, mais il m’a beaucoup aidé hier.
  • Après ETRE, AVOIR, ALLER, VOULOIR, DEVOIR, POUVOIR: je suis allé – ils ont eu – tu vas aller - je veux et j’exige - je dois encore y retourner – nous pouvons aussi offrir ce modèle
  • Après les adverbes longs : assez utile – tellement important – après être venu – depuis un an
  • Après mais, bien, puis : mais enfin – puis on est arrivé – c’est bien étrange
  • Adjectif nom pluriels : des gens heureux – des questions intéresantes – les jeux olympiques
  • Après le verbe courant (registe de langue très soutenu) : ils arrivent ensemble
 
A part... car en changement après ETRE (ou AVOIR):
Il est impossible de continuer – C’est inutile d’insister – Nous sommes ici – Vous êtes australien ?
Ils ont attendu longtemps – Elle est amusante - Ils ont accepté- Ils sont heureux – Ils sont entrés –
C’est un ami – C’est intéressant
 
Voir sites Internet :
.
En faire l’écoute
.
 
Lire :
  • Phrases:
    1. Marie et Annette, elles sont amies. Parlent-elles bien le français ? Annette parle très bien et sans accent, mais Marie est encore meilleure en grammaire.
    2. Mon petit ami et moi, nous avons invité des amis italiens chez nous.
    3. Les exercices en classe sont amusants.
  • Mais qu’est-ce que tu racontes ?
- Mon nombre préféré commence par un neuf.
- Un œuf dans ton ombre ? Mais qu’est-ce que tu racontes?

- Un œuf s’est ouvert dans la chaleur du désert.
- Un œuf tout vert ? Dans la chaleur des airs ? Mais qu’est-ce que tu racontes ?
  •  Texte long :

Chers auditeurs, bonjour ! Aujourd’hui, nous sommes en direct de Lieutadès, un petit endroit du Massif central, et nous allons passer une demi-heure en compagnie de Marie-jeanne Gondal, la doyenne du village qui a 96 ans. Marie-jeanne s’est mariée à l’âge de 18 ans et a eu 6 enfants. Nous l’interrogerons bien sûr, sur ses années de présence ici, et ses souvenirs. Mais elle nous parlera surtout de la transformation de Lieutadès. En effet, à la naissance de Marie-Jeanne, le village comptait plus ou moins 1000 habitants. Il y avait une épicerie, une boulangerie et même une boutique de vêtements. Pour les médicaments, il fallait aller à la ville voisine. Petit à petit, principalement dans les années 50-60, les gens ont quitté le village et sont allés s’installer à Paris. Aujourd’hui, la population est de 150 habitants environ… dans un instant, nous écouterons Marie-Jeanne nous parler de toutes ces époques qu’elle a connues, mais avant cela, une chanson de Jean Chaumont...

 
 
 
©2007-2009 Alliance Française de Sydney, all rights reserved    -   HOME - COURSES - PHOTOS - GAMES - INFOS - LINKS - ECHO-FLE? - CONTACT US - STUDENT FORUMS    -   site by tiptopweb